<script type = "application / ld + json" > { "@context" : "https://schema.org" , "@type" : "FAQPage" , "mainEntity" : { "@type" : "Question" , "nom" : "

 
 
  [
   
    Qu'est ce que les entreprises de la tech?" , " allowedAnswer " : { " @type " : " Answer " , " text " : "
   
     
      Les entreprises de la tech mettent les nouvelles technologies au service de leur cœur de métier. Ce domaine très vaste irrigue d'autres secteurs d'activité tels que la santé, le juridique, l'agroalimentaire etc." } }
   
 , {
   "@type": "Question",
   "Nom": "Quelles sont les entreprises de la tech?",
   "AcceptedAnswer": {
     "@type": "Répondre",
     "texte": "Allant de la Healthtech à la Fintech en passant par les Legaltech et Foodtech, on vous présente une liste non exhaustive des différents types d'entreprises spécialisées dans la tech."
   }
 } , {
   "@type": "Question",
   "Nom": "Dans quels domaines sont les entreprises de la tech?",
   "AcceptedAnswer": {
     "@type": "Répondre",
     "texte": "Allant de la Healthtech à la Fintech en passant par les Legaltech et Foodtech, on vous présente une liste non exhaustive des différents domaines dans les entreprises de la tech évoluent."
   }
 }, {
   "@type": "Question",
   "Nom": "Quelles sont les différentes technologies?",
   "AcceptedAnswer": {
     "@type": "Répondre",
     "texte": "1. Les HealthTech
2. Les Foodtech
3. Les FinTech
4. Les BioTech
5. Les GreenTech
6. Les MedTech
7. Les LegalTech"
   }
 }] } </script>

Retour thématique

L'émergence de la tech dans tous les secteurs

technologie
innovation
Allant de la Healthtech à la Fintech en passant par les Legaltech et Foodtech, on vous présente une liste non exhaustive des différents types d’entreprises spécialisées dans la tech.
8 min
28 Avr. 2021
Raïssa MAMANE - Juriste
L'émergence de la tech dans tous les secteurs

Les entreprises de la tech mettent les nouvelles technologies au service de leur cœur de métier. Ce domaine très vaste irrigue d'autres secteurs d'activité tels que la santé, le juridique, l'agroalimentaire etc.

Le monde de la tech est en pleine croissance, son évolution est prise très au sérieux par les dirigeants français. En effet, le Président de la République et son gouvernement ont récemment décidé d’attribuer des aides financières aux sociétés se développant dans le domaine de la tech. L’enjeu est réel pour la France, une meilleure évolution et visibilité des entreprises spécialisées dans la technologie lui permettra d'être sur les devants de la scène internationale en matière d’innovation et de créer des synergies avec d'autres entreprises.  

Le rapport du ministère de l’Economie publié le 18 septembre 2019 annonce les chiffres suivants :  

  • Les montants levés par les start-ups ont été multipliés par 4 en 5 ans pour atteindre 3,6 Md€ en 2018. Ce chiffre devrait être encore largement dépassé cette année 2021 avec déjà 2,8 Md€ levés au premier semestre ;
  • 13 levées de fonds supérieures à 50 M€ ont été réalisées au premier semestre 2019, contre 12 sur l’ensemble de l’année 2018 et 6 en 2017 ;
  • Au premier semestre 2019, la France se situe au second rang européen en termes de montants levés et de nombre de levées de fonds, derrière le Royaume-Uni mais devant l’Allemagne ;
  • La France a vu naître 9 licornes dont 4 rien qu’au premier semestre 2019 : Doctolib, eFront, Ivalua et Meero.

Allant de la Healthtech à la Fintech en passant par les Legaltech et Foodtech, on vous présente une liste non exhaustive des différents types d’entreprises spécialisées dans la tech.

1. Les HealthTech

Les entreprises spécialisées dans la HealthTech ont des champs de compétences très variés. En effet, on y retrouve à la fois une société qui permet la prise de rendez-vous médicaux en ligne mais aussi une société qui permet le développement de solution afin de lutter contre le cancer. En matière de Healthtech, on retrouve des entreprises telles que l’incontournable Doctolib, champion européen de la prise de rendez-vous en ligne, et BioSerenity, moins connu du grand public, qui produit des vêtements intelligents mesurant les paramètres biomédicaux pour mieux diagnostiquer et suivre les patients atteints de maladies chroniques.  

Ainsi, en 2019, les HealthTech ont levé 1,8 milliard d'euros en France, dont 60% par le capital-risque, 29% en refinancement, et 11% via des entrées en Bourse (IPO). Soit une progression spectaculaire de 79% en capital-risque par rapport à 2018.

En effet, le monde de la tech est très souvent impulsé par des levées de fonds. Retrouvez notre article qui explique pourquoi envisager une levée de fonds. De telles opérations permettent à de nombreuses entreprises de voir le jour ou encore de se développer. Les investisseurs qui injectent du capital au sein des sociétés y trouvent aussi leur compte car si l’entreprise s’avère florissante, ils bénéficieront d’un retour sur investissement par le biais de dividendes ou en cédant leurs participations.  

Depuis quelques années, les montants investis lors des levées de fonds sont en pleine croissance, c’est en effet ce qui ressort lorsqu’on observe les plus belles levées de fonds opérées en 2020.

2. Les Foodtech

La FoodTech regroupe toutes les initiatives numériques, technologiques et entrepreneuriales innovantes en lien avec l’alimentation. Elle couvre donc l’ensemble de la chaîne, depuis la production, jusqu’à la consommation, en passant par la transformation, et la distribution.

Lancé en juillet 2016 dans le cadre de la FrenchTech, le réseau thématique FoodTech comprend aujourd’hui 5 écosystèmes répartis sur le territoire (Brest, Dijon, Lyon, Montpellier, et Rennes/Saint-Malo), et se donne pour mission de :

  • Fédérer partout en France les acteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la distribution alimentaire et des biens de consommation, qui contribuent à l’évolution des pratiques grâce aux technologies.
  • Accompagner ces acteurs, start-ups, TPE, PME, ETI et grands groupes, dans l’accélération de leur développement ou dans leur transformation numérique.
  • Démontrer partout en France la remarquable contribution du numérique au service de l’alimentation.
  • Diffuser le savoir-faire de la FoodTech sur la scène internationale.

3. Les FinTech

Contraction de finance et technologie, le terme "Fintech" serait apparu pour la première fois dans les années 1980-90 dans la presse anglo-saxonne spécialisée. Il s'est vraiment répandu après la crise financière de 2007 en dehors du monde de la finance pour décrire des entreprises innovantes, plutôt jeunes, utilisant les technologies (du numérique, du mobile, de l'intelligence artificielle, etc.) pour fournir des services financiers de façon plus efficace et moins chère. Il s'agit généralement de start-ups, même si des acteurs historiques du paiement ou du logiciel bancaire se présentent parfois sous ce terme plus tendance.

C’est en 2015 que tout a changé pour l’univers de la Fintech selon le cabinet KPMG. En effet, il a été connu du grand public et a permis l’exposition des montants investis par les fonds de capital-risque dans les start-ups du secteur, suivis ensuite par les grands acteurs établis de la finance : 47 milliards de dollars avaient été investis cette année-là dans les jeunes pousses du secteur.

4. Les BioTech

L’OCDE défini la biotechnologie comme : “L’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services.”. Les entreprises de la BioTech s’appuient sur ces recherches scientifiques et ces technologies pour développer des solutions.

Les domaines exercés par les start-ups biotechs ne se limitent pas au pharmaceutique et au médical. En effet, on retrouve de nombreuses entreprises spécialisées dans l’agriculture, les biocarburants, l’industrie ou encore l’agroalimentaire.

Selon le Baromètre EY de l’Attractivité de la France, le territoire comptait 720 entreprises biotechs en 2019, ce qui faisait de la France le troisième pays européen avec l’écosystème le plus dense, derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. 36 d’entre elles sont cotées en Bourse en 2020. La France compte 7 pôles de compétitivité dédiés au secteur : Lyon Biopôle, Medicen, Alsace Biovalley, Atlantic Biotherapies, Cancer Bio Santé, Eurobiomed et Nutrition Santé Longévité.

Cette nouvelle génération d’entreprises, bien qu’en pleine croissance, est souvent en recherche de fonds. 72 % des entreprises examinées par France Biotech étaient en recherche de fonds en 2019.

5. Les GreenTech

La GreenTech rassemble les acteurs qui construisent les technologies de demain, et qui façonnent une nouvelle manière de consommer et de vivre qui place l’écologie au cœur de leurs préoccupations. Ces acteurs manipulent la technologie, l’avènement du numérique, la multiplication des data, ainsi que les avancées actuelles en ingénierie afin qu'elles aient un impact environnemental. Dès lors, les entreprises de la GreenTech s’appuient sur la technologie et l’ingénierie de pointe pour réduire l’impact de l’Homme sur la Terre, pérenniser son existence en établissant un rapport sain avec son environnement et pour réparer son empreinte parfois nocive.

Les problématiques couvertes par la GreenTech sont nombreuses : la transition verte dans l’industrie ; les “smart cities”, ou le concept de végétalisation de nos villes, les modes alternatifs de consommation énergétique, le recyclage, bâtiments économes voire autosuffisants en énergie, et la mise en place de réseaux intelligents. De plus, le numérique constitue une formidable opportunité pour accélérer le passage à l’acte. En alliant engagement technologique et environnemental, le secteur de la GreenTech dans les services à l’énergie est à la fois porteur de sens mais également une véritable opportunité économique.

6. Les MedTech

La MedTech désigne toutes les technologies utilisées pour soigner, sauver ou améliorer la vie de patients souffrants de pathologies de toutes sortes. Il existe aujourd’hui plus de 500 000 technologies médicales répertoriées. La MedTech désigne aussi bien des outils classiques tels que les seringues, les pansements, les fauteuils roulants, les tests de grossesse, les prothèses auditives ou orthopédiques, etc. ou d’autres, beaucoup plus perfectionnées comme les IRM, respirateurs artificiels, diagnostics in vitro, organes artificiels, robots chirurgiens, etc.

L'évolution de la MedTech peut se résumer en quelques chiffres :  

  • Plus de 250 000 entreprises sont spécialisées dans le secteur de la MedTech en Europe,
  • 95% d’entre elles sont des petites et moyennes entreprises,
  • Elles emploient plus de 500 000 personnes sur tout le continent,
  • En France, le secteur emploie plus de 50 000 salariés,
  • Il génère 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel,
  • Chaque année, plusieurs milliers de demandes de brevet sont déposées dans le domaine de la MedTech, ce qui en fait un secteur particulièrement dynamique et innovant.

7. Les LegalTech

Une legaltech peut se définir comme une start-up qui allie droit et technologie. De la sorte, elle offre à ses clients une solution 100% numérique avec une utilisation accrue des technologies digitales de dématérialisation et d’automatisation. L'arrivée de ces nouveaux acteurs dans le domaine juridique constitue une véritable avancée. Ces derniers, qui misent sur l’innovation technologique, sont à l’origine de nombreux bouleversements dans les pratiques traditionnelles des professionnels du droit. Même si leur arrivée est parfois perçue comme une menace pour les services juridiques classiques, la legaltech constitue une réelle valeur ajoutée pour l’ensemble des professions du secteur.  

MonJuridique est une legaltech qui a pour mission de fournir à ses clients une dématérialisation complète de leurs mouvements de titres ainsi que leurs registres d’assemblées.  Pour se faire la solution MonJuridique offre l’inscription en Dispositif d’Enregistrement Electronique Partagé (blockchain) des registres de mouvements de titres et permet une dématérialisation totale des registres d’assemblées. De plus, la solution permet également la tenue d’assemblées avec un vote en ligne, simplifiant ainsi l'organisation de ces réunions. Ces avancées technologiques ont été permises par deux décrets phares :  

  • Le décret n° 2018-1226 du 24 décembre 2018 relatif à l'utilisation d'un dispositif d'enregistrement électronique partagé pour la représentation et la transmission de titres financiers et pour l'émission et la cession de minibons : il a permis d’insérer au sein du Code de commerce la mention de la blockchain. En effet, le décret intègre dans de l’article R. 225-86 dudit code la mention « dispositif d’enregistrement électronique partagé ». C’est sous cette dénomination que la blockchain entre dans le droit français.

  • Le décret n° 2019-1118 du 31 octobre 2019 relatif à la dématérialisation des registres, des procès-verbaux et des décisions des sociétés et des registres comptables de certains commerçants : il permet la tenue de registres (des assemblés, procès-verbaux, décision du Président etc.) de manière électronique. En effet, depuis ce décret, il est possible pour les sociétés de tenir lesdits registres de manière électronique. Ces registres ne sont pas inscrits sur la blockchain, contrairement aux mouvements de titres, mais doivent tout de même respecter certaines conditions (horodatage, signature électronique avancée).

À lire aussi : Utilisations et évolutions de la technologie blockchain.

En résumé, l’univers de la technologie ne cesse d’évoluer et permet à de nombreuses entreprises innovantes de voir le jour. L’évolution constante des sociétés spécialisées dans la tech permet d’offrir de nombreux emplois et de développer l’économie en des temps de crise sanitaire. Le ministère de l’Economie avait en effet annoncé la création de plus de 25 000 emplois directs générés par les start-ups durant l'année 2020.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la newsletter MonJuridique.infogreffe est confirmée. Vous recevrez dès à présent notre newsletter mensuelle. Merci et bonne lecture !

Newsletter MonJuridique.infogreffe

Recevez nos derniers articles et restez informés des évolutions réglementaires et mises à jour de la solution ⇣