< Retour à l'accueil du blog
Retour thématique

Private Equity (ou capital-investissement)

investisseur
capitaux
Le Private Equity, est un mode d'investissement dans lequel un investisseur utilise des capitaux pour acheter des parts d'une entreprise. Qui peut investir ? Comment ça fonctionne ? Quels sont les risques ? On vous dit tout...
3 min
16 Nov. 2022
Laura Hautesserres - Juriste
Private Equity (ou capital-investissement)

1. Le Private Equity : définition

Le Private Equity, ou capital-investissement en français, est un mode d'investissement dans lequel un investisseur utilise des capitaux pour acheter des parts d'une entreprise.  

Plus précisément, le capital-investissement consiste à prendre des participations au capital d’entreprises non cotées en bourse, puis à les revendre avec une plus-value potentielle. La durée visée est généralement comprise entre 4 et 8 ans et l'objectif de rendement annuel est de 6 à 8% pour les produits les mieux encadrés et structurés. Il s’agit d’apporter des capitaux en haut de bilan.

2. Qui peut investir en Private Equity ?

Longtemps réservé aux institutionnels (banques, assurances...), le Private Equity attire de plus en plus les particuliers. Ce moyen de classement d’actifs constitue en effet une solution de diversification patrimoniale avec un ratio risque-rendement intéressant. Il suffit de disposer d’un horizon de placement suffisamment long pour en tirer pleinement profit.

En réalité, toute personne souhaitant placer une partie de son épargne dans un fonds d’investissement pourra investir en Private Equity.

3. Pourquoi investir dans le Private Equity ?

Le Private Equity laisse espérer un rendement élevé par rapport aux classes d’actifs traditionnelles. C’est aussi un moyen de diversifier son patrimoine sans compter les avantages fiscaux qui accompagnent ces investissements. De plus, du fait que les sociétés placées en portefeuille ne sont pas cotées, les investisseurs sont placés à l’écart des fluctuations des marchés financiers. Ainsi, le Private Equity peut offrir des revenus très intéressants.

4. Comment fonctionne le Private Equity ?

Le Private Equity implique des participations qui sont souvent acquises par des fonds spécialisés qui réalisent des investissements sur le long terme. Ces participations sont minoritaires ou majoritaires, et seront conservées en général entre 4 à 8 ans, avant d’être cédées à d’autres investisseurs. La croissance et le développement de ces entreprises influencent la valeur créée par ces opérations.

On recense plusieurs stratégies patrimoniales en fonction desquelles les fonds de capital-investissement investissent :

  • Le capital innovation : on mise sur de nouvelles entreprises innovantes, dont l’espérance de gain est très favorable.

  • Le capital développement : on prend une participation dans le capital d'une entreprise mature et rentable en recherche de capitaux pour financer son développement ou augmenter sa capacité de production.

  • Le capital retournement : il a pour but de financer la restructuration d’une entreprise en difficulté.

  • Le capital transmission : cela consiste à racheter une société déjà profitable.

5. Qu'est-ce qu'un fonds de Private Equity ?

Si les investissements dans des fonds de Private Equity étaient pendant longtemps réservés aux investisseurs institutionnels, ils se démocratisent grâce aux fonds de capital-investissement.

On distingue trois grands types de fonds :

  • Les FCPR (fonds communs de placement à risques) : investis en titres d’entreprises non cotées en bourse à hauteur de 50 % minimum.

  • Les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) : investis en titres de sociétés innovantes non cotées en bourse à hauteur de 60 % minimum.

  • Les FIP (fonds d’investissement de proximité) : investis dans des PME régionales non cotées en bourse à hauteur de 60 % minimum.

Pour aller plus loin, voici une manière de gérer les finances des actifs pour le compte de clients : la société de gestion de portefeuille (SGP). Retrouvez notre article sur l’activité des sociétés de gestion de portefeuille >

6. Le Private Equity, est-ce que c’est risqué ?

Si le capital-investissement est potentiellement rentable, il peut s’avérer risqué dans le cas où les sociétés financées ne tiennent pas leurs engagements. En effet, la valorisation actuelle des titres non cotés détenus par un fond peut baisser à tout moment, il n’y a pas de garantie.  

Durant la période d’investissement, si certaines entreprises peuvent se développer et d'autres beaucoup se valoriser, d’autres peuvent, au contraire, faire faillite. Comme pour tout investissement, il y a un risque de perte en capital.

Ensuite, le capital-investissement implique souvent une immobilisation des capitaux sur le long terme (jusqu’à 8 ans environ). C'est le temps qu’il faut attendre pour percevoir les fruits des investissements, à savoir la mise de départ et les plus-values éventuelles.

Pour une gestion de votre entreprise de manière 100% dématérialisée, consultez notre site internet >

Inscription à la newsletter 1 email / mois
→ Recevez nos derniers articles et restez informés des évolutions réglementaires et mises à jour de la solution.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à la newsletter MonJuridique.
Oops ! Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.