< Retour à l'accueil du blog
Retour thématique

Capital risque

investisseur
entreprise
Qu'est ce que le capital risque ? Quel est son fonctionnement ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? On vous dit tout dans cet article...
3 min
26 Oct. 2022
Laura Hautesserres - Juriste
Capital risque

Le capital-risque (ou capital de risque) est une activité d’investissement en capital spécialisée dans le financement de jeunes entreprises innovantes à haut potentiel de croissance. Comme son nom l’indique, un tel investissement est risqué.

1. Comment définit-on le capital risque ?

Le capital-risque intervient lorsqu’un ou plusieurs investisseurs prennent une participation au capital de sociétés non cotées. En principe, il s’agit de jeunes entreprises innovantes telles que les start-up.  

L’objectif est de participer financièrement au développement d’entreprises innovantes et prometteuses, dans le but final de réaliser une plus-value substantielle au moment de la cession de ses titres.

Le terme “risque” signifie que l'entreprise financée est encore jeune et fragile. C’est une activité risquée étant donné le caractère incertain d’une entreprise qui débute (éventuelle demande insuffisante, technologie en adaptation, manque de trésorerie...).

2. Quel est le fonctionnement du capital risque ?

L'entrée au capital

C'est quoi un fond de capital risque ?

Avant tout, il s’agit d’entreprises qui souhaitent se développer et accroître leurs fonds propres. Selon la nature de leur activité, elles cherchent à avoir recours aux fonds de capital-risque, c’est à dire à un produit d’investissement qui permettra de participer au capital de l’entreprise naissante.

Ainsi, le potentiel investisseur se doit d’étudier le business plan, de comprendre le fonctionnement de l'entreprise, de son produit, du marché visé et de ses projets de développement. Ceci est présenté par les dirigeants lors d’un comité de sélection. L'investisseur s’accorde en général plusieurs mois afin d’étudier cela et de commencer les démarches.

Suite à cela, le fonds d'investissement en capital-risque pourra souscrire des actions ordinaires ou des actions à dividende. C'est là qu’intervient le capital-risqueur. Mais qu'est-ce qu'un capital-risqueur ? Ce dernier est celui qui finance les besoins nécessaires entre le démarrage et les premiers développements de l’entreprise.

Pour trouver un financement, il est possible d’approcher une société de capital-risque (SCR), ou bien de s’offrir les services d’un intermédiaire spécialisé en financement, un investisseur privé. Dans d’autres cas, c’est la société de capital-risque qui contacte directement l’entreprise dans le besoin.

Il est possible de réaliser une opération de levée de fonds en capital-risque, si vous souhaitez approfondir le sujet, retrouvez notre article sur les étapes clés pour réussir une levée de fonds >

Le développement de l’entreprise

Cette phase est une phase d’attente qui dure généralement entre 3 et 8 ans environ et durant laquelle l’entreprise prend le temps de se développer. Cela va influer sur le capital qui prendra potentiellement de la valeur.

La sortie du capital

Au bout d’un certain nombre d'années, l’investissement prend fin. Les participations vont être cédées à d’autres investisseurs. La croissance et le développement de l’entreprise aura influencé durant ces années-là la valeur de ses parts. C'est le moment de percevoir les fruits des investissements, à savoir la mise de départ et les plus-values éventuelles.

Pour mettre fin au capital-risque, la sortie peut se faire par réduction du capital, par rachat des titres par les associés, par la revente des titres à une autre entreprise (il s’agira d’une fusion-absorption) ou par l’introduction en bourse de la société.

3. Pourquoi faire du capital-risque ?

Lors du capital-risque, l’investisseur va prendre une participation au capital qui se veut minoritaire. Ainsi, l'entreprise pourra conserver une grande liberté pour gérer son entreprise.

D’autre part, le capital-risque est un gain pour les entreprises dans le financement de leur projet, et dans la possibilité d’obtenir un financement bancaire.

Enfin, en plus d’apporter des capitaux, l’entreprise innovante pourra se voir donner de nombreux conseils de la part des investisseurs qui sont plus coutumiers du monde des affaires. Elle pourra bénéficier de leur expérience et de leurs réseaux d’affaires, ce qui n’est pas négligeable.

4. Quels sont les risques ?

Bien que le capital-risque soit une activité à haut potentiel, investir dans une entreprise qui débute a un caractère incertain.

En effet, l’entreprise peut ne pas évoluer et au contraire, faire faillite. Dans ce cas, l’investisseur risque de ne jamais pouvoir revendre les actions souscrites.

5. Capital-risque VS capital-investissement

Le capital-risque est à ne pas confondre avec le capital-investissement. Ils ont pour point commun d’être des investissements dans des entreprises puis de se retirer en vendant ces investissements.  

Néanmoins, la différence réside dans la manière dont les entreprises impliquées mènent leurs activités.  

En effet, dans une situation de capital-investissement, le capital est investi dans une entreprise ou une entité qui n’est pas cotée en bourse.  

Pour un capital-risque, le financement est accordé à des startups ou à d’autres jeunes entreprises ayant un potentiel de croissance à long terme. Les entreprises achetées sont de différents types, les montants investis sont différents et les montant de capitaux propres revendiqués sont différents.

Pour une gestion de votre entreprise de manière 100% dématérialisée, découvrez la plateforme MonJuridique.infogreffe >

Inscription à la newsletter 1 email / mois
→ Recevez nos derniers articles et restez informés des évolutions réglementaires et mises à jour de la solution.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à la newsletter MonJuridique.
Oops ! Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.