< Retour à l'accueil du blog
Retour thématique

6 exemples d'application de la blockchain

stockage
sécurité
Retrouvez quels sont les domaines favorables au développement de la technologie blockchain à travers les enjeux qu’elle représente.
5 min
15 Juin. 2022
Maëva Moreau - Juriste
6 exemples d'application de la blockchain

La blockchain est une technologique de stockage et de transmissions d’informations.  

Introduite par Santoshi Nakamoto en 2008, elle garantit une certaine sécurité et transparence en matière de partage de données. Deux critères pouvant être maintenus grâce à la traçabilité, traçabilité encadrée et démontrée par le droit de la propriété intellectuelle.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, retrouvez notre article sur la blockchain au service de la propriété intellectuelle >

A l’échelle nationale, un rapport a été publié en décembre 2018 par la mission d’information commune de l’Assemblée nationale afin de définir les contours de cette technologie. De fait, la blockchain a été définie comme « un registre, une grande base de données qui a la particularité d’être partagée simultanément avec tous ses utilisateurs, tous également détenteurs de ce registre, et qui ont également tous la capacité d’y inscrire des données, selon des règles spécifiques fixées par un protocole informatique très bien sécurisé grâce à la cryptographie. »

L’enjeu de cette technologie se traduit par la viabilité de certaines applications et sa constante innovation en la matière.  

Si jusqu’à récemment, la blockchain était principalement reconnue pour les transactions par le biais des cryptomonnaies, ce phénomène tend à se populariser et à se généraliser à d’autres domaines qui en tirent tout autant des avantages.  

Le rapport de l’Assemblée nationale susmentionné fait état de certains secteurs touchés par cette technologie : l’assurance, la logistique, énergétique et banque. Néanmoins, ce champ d’application de la blockchain se veut encore bien plus important avec le temps et de nombreux secteurs sont désormais concernés.  

Toutes ces avancées technologiques se font essentiellement à l’aide des smart contracts.  

Les smart contracts ou contrats intelligents sont des programmes informatiques irrévocables. Ils sont déployés sur une blockchain et exécutent un ensemble d’instructions pré-existantes.

Durant l’exécution de celui-ci, toutes les étapes sont enregistrées dans la blockchain, de fait, est assurée la sécurisation des données, et cela afin d’empêcher la modification ou la suppression a posteriori.  

Cette technologie a vocation à s’étendre à un ensemble de secteurs qui désirent faciliter leur accessibilité par ce moyen. Dès lors, il convient de voir quels sont ces domaines favorables au développement de la technologie blockchain à travers les enjeux qu’elle représente.  

1. La blockchain dans le secteur bancaire

Tout l’enjeu se trouve dans la certification par les banques des opérations effectuées par leurs clients. Tout cela dans un délai relativement court.  

Cela se traduit par l’utilisation d’un téléphone portable où sont effectuées des opérations bancaires très facilement dès qu’une connexion à internet est établie.  

La volonté première de cette dématérialisation et accessibilité représentée par la blockchain est de faciliter le transfert d’argent, donc des opérations bancaires à un faible coût.

2. La blockchain dans le secteur juridique

L’enjeu relatif au secteur juridique est celui de la dématérialisation. En effet, il est de plus en plus pertinent et efficient d’utiliser une plateforme afin de réunir tous les documents juridiquement nécessaires. Cependant, au vu de l’importance de ces derniers, cela ne peut pas être effectué sans avoir la garantie d’une protection accrue. De fait, c’est là qu’agit la technologie de la blockchain et sa garantie de la protection des données.  

A titre d’exemple, MonJuridique.infogreffe propose cette dématérialisation pour les documents et les titres des entreprises avec la mise en place de registres ; Découvrez les avantages du module gestion des titres et parts sociales sur MonJuridique.infogreffe >

3. La blockchain dans le secteur de l’assurance

A l’aide des smart contracts, les procédures sont désormais simplifiées et les remboursements tout comme dans les autres domaines sont plus rapides.  

Actuellement, cela est déjà mis en place par les assureurs pour l’indemnisation de certains risques ou sinistres. A titre d’exemple, AXA a mis en place via l’application Fizzy une couverture retard relative aux avions. Celle-ci est constituée par un programme informatique engendré par un smart contract qui enregistre l’heure de départ et d’arrivée. Aussi, l’application a en temps réel les déplacements et ce n’est pas au client de faire toutes les démarches nécessaires pour se faire indemniser. Le virement se fait automatiquement dès que l’application a constaté le retard et l’appréciation de justificatifs et de documents n’est plus nécessaire.  

De cette façon, le remboursement d’un sinistre est désormais réalisable grâce à la technologie blockchain, la transaction est effectuée après le déclenchement de l’évènement.  

4. La blockchain dans le secteur de la santé

Le téléphone est un instrument populaire qui est désormais en la possession de tous, l’accessibilité des données d’un patient via celui-ci semble plus que pertinent. En effet, le stockage des données est un atout autant pour le patient qui n’a pas à conserver ses papiers ou chercher des informations, tel qu’un foyer avec enfants, que pour les personnels de santé qui gagneront du temps à retrouver ces informations plus facilement. Néanmoins, ces informations étant confidentielles et importantes, cette dématérialisation doit être effectuée seulement en échange d’une garantie de sécurité du stockage des données et d’accès à ces dernières.  

Ainsi, des entreprises se lancent sur ce marché telles que Patientory ou encore Dokchain. Ces applications promettent un accès facile aux données et la possibilité de les transmettre aux organismes compétents.

5. La blockchain dans le secteur alimentaire

C’est un secteur qui va certainement se développer rapidement. En effet, les consommateurs sont de plus en plus méfiants quant au contenu de leur assiette et à la traçabilité des aliments qui fait souvent débat. L’objectif est de tout connaître du cheminement de l’aliment. Ainsi, les consommateurs pourront désormais prendre connaissance de la provenance, du nom du producteur, du lieu de transformation ou de la date d’empaquetage.  

Cette possibilité s’effectue en scannant le QR code se trouvant sur le produit alimentaire.  

Si l’information garantie par la blockchain est ancrée, il ne peut être question d’altérabilité. Par conséquent, cela garantit une transparence du processus suivi par l’aliment tout en démontrant la véracité des informations annoncées.  

6. La blockchain dans le secteur étatique

Une des applications florissantes relatives à la blockchain est celle du registre distribué et de la gestion des données personnelles sensibles et officielles de manière décentralisée et sécurisée.  

En considération des critères de fluidité et de traçabilité de gestion des données, cette technologie a les moyens de devenir un outil étatique performant.  

A titre d’exemple, l’Estonie est pionnière en la matière puisqu’elle désire utiliser la blockchain comme mécanisme de partage et de standardisation numérique des données personnelles des citoyens. Les données des citoyens relatives à la santé, la justice et autres seraient centralisées sur une même application interconnectée aux organismes et institutions compétents.  

Cette technologie pourrait aussi trouver une application politique majeure pour les votes électoraux en ligne. Certains partis politiques en ont déjà fait l’expérience pour des élections internes et ont ainsi pu effectuer les votes de la sorte. Cela permet que le processus soit vérifiable et que la communication des résultats soit quasi automatique, le dépouillement étant réalisé par la technologie.  

En conclusion, la technologie blockchain constitue un enjeu non négligeable pour tous les secteurs et l’apparition d’applications relatives à ces derniers semble être en considérable augmentation afin de faciliter le quotidien des différents acteurs économiques.  

Toutefois, et puisqu’ils sont l’essence même de cette technologie, les critères de décentralisation, de sécurité, de transparence, d’accessibilité et d’efficacité doivent toujours être observés.

Allégez vos processus papier lourds et chronophages en dématérialisant la vie juridique de votre entreprise sur la blockchain privée de MonJuridique.infogreffe >

Inscription à la newsletter 1 email / mois
→ Recevez nos derniers articles et restez informés des évolutions réglementaires et mises à jour de la solution.
Merci ! Vous êtes bien inscrit à la newsletter MonJuridique.
Oops ! Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.